L'adénome de prostate

Diagnostic et prévention

Tous les hommes de plus de 50 ans vont voir leur prostate augmenter de volume avec l'âge. Cet organe qui produit une partie du liquide séminal, est situé sous la vessie et entoure complètement les premiers centimètres de l'urètre.

Chez certains patients, cette augmentation de volume peut générer deux types de symptômes.

 

  • D'une part, une obstruction urétrale, avec pour conséquence un jet urinaire plus faible (dysurie), des mictions en deux temps ou des gouttes retardataires.
  • D'autre part, une irritation vésicale avec des envies fréquentes d'uriner surtout marquées la nuit et des envies impérieuses.

Au fil du temps peuvent survenir des complications comme la vessie de lutte avec résidu post mictionnel, la rétention aigue d'urine, la prostatite aigue, l'insuffisance rénale obstructive. C'est pour éviter les complications et améliorer la qualité de vie que votre urologue peut vous proposer des traitements.

Traitements médicamenteux

Ils sont de trois types :

  • alpha bloquants,
  • phytothérapies,
  • inhibiteurs de la 5 alpha réductase.

Chaque médicament peut être efficace pour une durée plus ou moins longue, certains d'entre eux peuvent même être associés.
Lorsque l'efficacité du médicament décline, la solution est alors chirurgicale.

Traitements chirurgicaux et alternatives

La résection endoscopique de prostate reste la référence.
Elle consiste à traiter l'obstruction prostatique de l'intérieur de l'urètre en enlevant du tissu prostatique en copeaux à l'aide d'un rabot électrique ou laser. Ces fragments prostatiques sont systématiquement envoyés pour examen anatomopathologique.

En cas de prostate volumineuse, l'adénomectomie par mini incision abdominale est la solution. Avec ou sans cicatrice, la chirurgie de l'adénome de prostate est très bien tolérée, avec comme principal effet secondaire une éjaculation rétrograde, et reste efficace pendant 15 ans en moyenne.

Une alternative par radiofréquence (procédure PROSTIVA) au traitement classique existe depuis quelques années avec des résultats intéressants. Cette technique permet d'arrêter tout traitement médicamenteux et évite la chirurgie classique et donc l'éjaculation rétrograde post-opératoire. Le temps d'hospitalisation sera plus court.

L'énucléation de l'adénome peut être réalisée au Laser (Holep ou Greenlight)