Prolapsus

Diagnostic

Un prolapsus chez la femme se manifeste par une extériorisation d'une paroi du vagin au-delà de la vulve.
On parlera de cystocèle (cysto = vessie) quand la paroi antérieure du vagin descend, de rectocèle quand la paroi postérieure du vagin descend, hystérocèle quand l'utérus descend.
Le diagnostic est clinique.

Les symptômes générés sont avant tout une gène physique à type de pesanteur périnéale, difficulté à uriner, infections urinaires à répétitions, saignements par érosion vaginale. Cela concerne surtout les femmes ayant eu plusieurs accouchements parfois difficiles, de plus de 50 ans.

Le retentissement psychologique et social ne doit pas non plus être négligé.

Promonto-fixation par voie coelioscopique

C'est le traitement de choix du prolapsus qui consiste à fixer, par l'intermédiaire d'une bandelette en polypropylène, la partie du vagin prolabée au promontoire, qui se trouve en avant de la réunion de la colonne vertébrale lombaire et sacrée.

Une ou deux bandelettes sont ainsi posées par voie coelioscopique avec un résultat excellent sur le long terme.
Il arrive parfois d'associer à ce geste une pose de bandelette d'incontinence en prévention car le prolapsus peut masquer une véritable incontinence urinaire d'effort.

Un examen clinique minutieux et un BUD préopératoire permettent de décider du programme opératoire et anticiper.